vendredi 24 février 2017

LES MEILLEURS DE LA CAN 2017


Pour clore définitivement ce long chapitre réservé au football, nous allons vous présenter les meilleures distinctions, collectives et individuelles de la Can 2017 du blog El Cubano. Nous avons tenu compte des évolutions des schémas tactiques pour conformer les meilleurs joueurs du tournoi selon un modèle classique de 11 joueurs en 4-4-2.


MEILLEUR JOUEUR DU TOURNOI


PREJUCE NACOULMA (Burkina Faso)

Préjuce Nacoulma a fait très mal aux Tunisiens.

Auteur d’une Coupe d’Afrique  remarquable, le nouvel ailier du FC Nantes a porté la sélection du Burkina Faso sur ses épaules, au point de forcer l’admiration de tout le public sportif gabonais et des observateurs indépendants. C’est tout un joueur qui a sait utiliser sa technique, sa force et sa puissance pour faire douter n’importe quelle défense. Si la Caf a élu le camerounais Christian Bassogog comme le meilleur joueur du tournoi, l’étalon infatigable Préjuce Nacoulma reste de loin notre meilleur joueur de la Can 2017.


GARDIEN DES BUTS


FABRICE ONDOA

Le gardien volant Fabrice Ondoa.

Pour ce poste, la lutte était trop serrée entre le camerounais  Fabrice Ondoa et le burkinabé Hervé Koffi. Auteur de parades spectaculaires, ces deux jeunes gardiens des buts furent les derniers remparts de leurs équipes respectives. Nous avons préféré Fabrice  à cause de son comportement exemplaire et sportif. Hervé Koffi est un excellent gardien, plein d’avenir, mais il fait partie de cette triste école de la nouvelle génération des gardiens africains qui font de la comédie dans les matchs (simulacre de blessures, gestes provocateurs etc…). Il est encore jeune et perfectible, Hervé Koffi, donc nous espérons que ce comportement sera corrigé.

Cependant, pour ce qui nous concerne retenons que lorsque les compétences sont égales, c’est le charisme et  l’esprit sportif qui devraient l’emporter. Notre meilleur gardien du tournoi est Fabrice Ondoa.

 MEILLEUR LATÉRAL DROIT


HARRISON AFFUL (Ghana)


Toujours fidèle  à son poste de prédilection, arrière droit, le vétéran ghanéen(32 ans) a prouvé que les Black stars ne peuvent pas encore se passer de son expérience.

MEILLEUR LATÉRAL GAUCHE


YACOUBA COULIBALY (Burkina Faso)


Le solide latéral gauche du Racing Club de Bobo a été le seul joueur local burkinabé sélectionné par le coach Paolo Duarte. En toute évidence, le technicien portugais ne s’était pas trompé sur son choix et il en a fait son titulaire indiscutable, ce qui nous a permis de découvrir un jeune prodige montant du football africain. Grace à sa force et son énergie débordante, il a remporté tous ses duels lors de ce tournoi pour sécuriser le flanc gauche de la défense des Étalons.

MEILLEUR DÉFENSEUR AXIAL DROIT


MICHAEL  NGADEU (Cameroun)

 
Ngadeu, la force brute du lion.
Solide défenseur, le joueur du Slavia Prague n'hésite pas à jouer les héros comme ce fut le cas face à la Guinée Bissau en phase de groupe, où il fut le buteur déterminant de la victoire, et accessoirement "homme du match". Egalement buteur face au Ghana, en demie finale, le grand défenseur central est l'une des confirmations de cette Coupe d’Afrique.

MEILLEUR DÉFENSEUR AXIAL GAUCHE


BAKARY KONE (Burkina Faso)


Très solide au cœur de la défense burkinabé durant toute la compétition, le roc du FC Malaga mérite toutes les louanges avec sa solide prestation lors de la Can 2017. Dotée d’une technique et d’une intelligence de jeu rare dans le secteur défensif africain, Bakary Koné a confirmé son statut de professionnel de haut niveau.

MEILLEUR MILIEU DÉFENSIF


CHARLES KABORÉ(Burkina Faso)


Le «  bulldozer russe  » Charles a joué le meilleur tournoi de sa carrière professionnelle. Grace à sa force, sa technique et son leadership il était l’âme même des Étalons du Burkina Faso. C’est lui qui contrôlait et ratissait tous les ballons du milieu, qu’il relançait ensuite avec une simplicité qui déconcerte tous les observateurs. Dommage qu’il ait décidé de mettre un terme à sa carrière internationale, car avec le jeu qu’il a montré lors de cette Can 2017 il lui reste encore beaucoup de cartouches à épuiser pour son pays.

MEILLEUR MENEUR DE JEU


BENJAMIN MOUKANDJO (Cameroun)




D’une rare justesse technique, doté d’une vision du jeu exceptionnelle et d’une frappe de balle au diapason, Benjamin Moukandjo a été d'une régularité sans faille tout au long de cette Can gabonaise. Sa maîtrise du jeu sur les couloirs et sa précision dans les frappes et les centres le rendent decisif.

MEILLEUR AILIER DROIT


MOHAMED SALAH (Égypte)


Joueur de génie, idole des jeunes, chouchou des médias et du public, le jeune Salah a fait montre de toute sa classe et humilité pour aromatiser le spectacle. L’attaquant a bien géré la pression inhérente à son statut de leader des Pharaons.

MEILLEUR AILIER GAUCHE


KEITA BALDÉ(Sénégal)

 
Keita Baldé et son coéquipier Sadio Mané
L’élimination du Sénégal, venue plus tôt que prévue,  a beaucoup affaibli sa note pour cette Can. Mais cela n’enlève en rien ses formidables qualités techniques qu’il nous a montrées lors de ce tournoi. Un excellent joueur avec un bon comportement sur le terrain. C’est l’une des grandes promesses du football africain.

MEILLEUR ATTAQUANT


CHRISTIAN BASSOGOG(Cameroun)

Christian Bassogog vient de signer en Chine

Aucune défense  n’a pu freiner les accélérations du camerounais. Rapide,  fort, fin dribbleur et doté d'un pied gauche précis, son sprint face au Ghana a marqué la détermination des Lions comme les favoris pour remporter le tournoi. Auteur d'un but et des beaux gestes techniques et aussi chouchou du public, il a été désigné meilleur joueur officiel de la Can 2017.

MEILLEUR ATTAQUANT(BIS)


JUNIOR KABANANGA (RDC)

 
Le buteur en série congolais Junior Kabananga
 L’un des hommes les plus décisifs de la Can avec trois buts inscrits. Pourtant, le joueur du FC Astana(Kazakhstan) n’était  qu’une surprise convoquée dans l’équipe à la dernière minute à la suite du forfait d’Hervé Kagé. Attaquant  puissant et très volontaire pour aider son équipe dans les taches défensives, Kabananga doit améliorer sa technique pour devenir un des tops joueurs africains. Il a encore beaucoup de problèmes avec les concepts fondamentaux de base du football comme l’arrêt de balle, la passe et sa technique de frappe.

JOUEUR LE PLUS SPECTACULAIRE


BERTRAND TRAORÉ (Burkina Faso)


 Un ailier droit souvent repositionné comme meneur de jeu, Bertrand Traoré a connu une ascension météorique depuis le Mondial Cadet 2009, organisé au Nigeria. Qui pouvait imaginer que ce frêle gamin longiligne, aux jambes élastiques,  qui jouait encore sur les terrains poussiéreux de Bobo Dioulasso en 2009 serait l’un des meilleurs joueurs de la Can 2017 ?

Bertrand et Alain Traoré jubilent leur victoire contre la Guinée Bissau

Il est devenu un joueur plus complet, plus expérimenté, et prêt à  assumer les décisions au point de voler la vedette à son frère aîné Alain Traoré. Grace à ses dribbles déroutants et son style de jeu fluide, il était le chouchou du public de cette Can et, de surcroît, le joueur le plus spectaculaire. Si ce jeune continue sur sa progression, il sera le meilleur footballeur africain des années à venir.

MEILLEUR ENTRAÎNEUR 


Hugo Broos (Cameroun)



Distinctions par équipe


Meilleure équipe: BURKINA FASO

Le Burkina Faso était la meilleure équipe de la Can 2017

Si le Cameroun est l’équipe championne, le Burkina Faso reste la meilleure équipe du tournoi. En effet, c’était la formation la plus complète dans toutes ses lignes, chaque compartiment de jeu et chaque position. Tout le monde a joué sa partition, y compris l’excellent coach Paolo Duarte.

Meilleure défense


CAMEROUN


Si le Cameroun dispose d’une formation collective forte, elle s’est surtout distinguée durant la compétition par la solidité de sa défense. Leur mérite ne vient pas seulement à cause du faible nombre de buts encaissés(3), mais aussi par la qualité de jeu de ses défenseurs.

Meilleur arbitre


Néant Alioum (Cameroun), meilleur arbitre du tournoi.


 La qualité des arbitres dans une discipline joue aussi sur son niveau de développement dans l'échelle du pays.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire